Archives par étiquette : tableau

Paysage surréaliste

Un paysage surréaliste pour un de mes tableaux, c’est habituel. Mais cette fois-ci, il fallait que je donne un effet de profondeur. Je ne sais pas encore si j’y suis arrivé, à vous de juger.

Paysage en couleur.

La dernière fois, je vous avais laissé à cette étape.

paysage

J’attaque donc les différents éléments qui composent le fond du tableau. Je vous passe certaines étapes (j’ai oublié de faire des photos). Puis j’attaque la fleur.

IMG_2237

IMG_2238

Ensuite, je m’attèle aux deux iles derrière. Entre le sol et les arbres, il y a du travail.

IMG_2239

IMG_2242

Ensuite, il faut bien s’occuper de la drôle de plante du fond. Je lui ajoute de la couleur et des gouttes d’eau.

IMG_2249

Je m’occupe aussi des trois petits éléments entre la fleur et les arbres.

IMG_2250

Maintenant, il faut que je m’occupe de la dernière ile. Je dois choisir une couleur pour le sol. Mais je ne sais pas encore laquelle utiliser.

IMG_2252

Je ne suis pas du tout convaincu par ce choix. Je change donc d’idée.

IMG_2254

Je suis beaucoup plus satisfait de cette couleur. Je peux donc commencer à poser mes ombres et peindre les éléments.

IMG_2257

IMG_2258

Le tableau commence enfin à ressembler à ce que je veux.

IMG_2259

IMG_2260

IMG_2261

La semaine prochaine, je vous montrerai la suite de ce tableau, avec le travail effectué sur le haut.

La Puberté

La puberté, voici un drôle de thème pour un tableau. Cette idée est venue suite à une invitation au cadavre exquis BD de Jonas. Il m’a invité à y participer depuis Twitter. Au début, j’avoue que je me suis demandé ce que je pouvais bien faire en tant que peintre dans cette galère. Mais le défis m’a plu, alors je me suis lancé.

La puberté, peinture et bande dessinée.

Avant de me lancer, j’ai commencé par un petit croquis avec différentes idées.

La puberté

Ayant finalement choisi l’idée qui me plaisait, je me suis attaqué au crayonné.

La puberté 1

Puis, j’attaque le fond. Après la première couche, je pose les ombres et les lumières.

La puberté 2

La puberté 3

Ensuite, j’attaque la chemise. Avec deux verts différents, des ombres et un peu de lumière. Et aussi quelques gouttes. Et je continue sur ma lancée avec le haut.

La puberté 4

La puberté 5

La puberté 6

La puberté 7

La puberté 8

J’essaie de finir correctement le « visage » du personnage.

La puberté 9

Puis ensuite, je me mets aux liquides qui sortent de la chemise.

La puberté 10

La puberté 11

Enfin, je finis avec le reste. Et le tableau est enfin terminé. Pour le cadavre exquis, il me restera à ajouter un texte. Pour le voir, il faudra aller sur le site de Jonas.

La puberté 12

J’espère vous retrouver la semaine prochaine pour les annonces de Noël.

Oublié mais pas perdu !

Il y a de cela fort fort longtemps, un artiste a commencé un grand tableau. Depuis, il n’y a pas touché. Mais, ça, c’était avant !

Oublié et retrouvé !

Laissé dans un coin, j’avais mis de côté ce tableau. Mais ma moitié ma relancé pour le finir. En effet, ce tableau doit finir sur un mur de la maison. Mais uniquement quand il sera terminé. Alors à l’attaque.

Comme vous pouvez le voir, la couleur du fond a un peu changé. Ce n’est pas de mon fait, mais uniquement le soleil qui a fait passer la couleur.

oublié

Sur ce tableau, il me reste toutes les partie blanches à faire. Et les ombres portées aussi. Après quelques couches de blanc, ça ressemble enfin à quelque chose.

oublié 2

Je m’attaque à d’autres parties, histoire d’avancer un peu.

oublié 3

oublié 4

Ensuite, j’attaque les ombres. J’aime bien quand le relief commence à apparaitre.

oublié 5

oublié 6

oublié 7

Je suis très content du résultat. Le tableau ressemble vraiment à ce que je veux.

oublié 8

oublié 9

Et voilà à quoi ressemble le tableau actuellement :

oublié 10

La semaine prochaine, encore une fois, ça sera une surprise !

Herbe à l’acrylique

Herbe à l’acrylique, voilà une chose que je n’avais pas encore tenté sur un grand tableau. Je ne suis pas sûr que l’effet voulu soit bien rendu.

Herbe verte.

Pour ce tableau, j’ai décidé de me concentrer sur une partie bien précise de la composition. Il s’agit du premier plan, il doit donc ressortir par rapport au reste.
Pour commencer, je pose donc une première couche verte bien diluée.

herbe

Puis, je pose ensuite une autre couche de vert, mais plus claire.

herbe 2

Pour l’instant, je ne suis pas tout à fait content du résultat. Alors j’attaque la roche avec du gris. Et je pose des ombres pour donner du relief.

herbe 3

J’attaque ensuite les petites boules dans le trou au premier plan. Ombres et lumière posée, je trouve que ça rend bien.

herbe 4

Voilà donc où j’en suis actuellement. La semaine prochaine, ça sera une surprise pour l’article, car je ne sais pas encore ce dont je vous parlerai.

Enregistrer

Enregistrer

Peinture en cours

Encore un peu de peinture pour cette semaine. Après un moment sans y toucher, j’ai décidé de me remettre sur ce tableau. Il était temps.

Peinture, toujours sur papier.

Il y a déjà un moment, je vous avais laissé à ce niveau :

peinture

Je vous rassure, j’ai bien avancé depuis. J’ai attaqué certains éléments, puis aussi fait quelques ombres.

peinture 2

Je me mets ensuite à poser des couleurs pour trancher avec les côté terne de ce tableau.

peinture 3

J’ajoute ensuite quelques ombres, pour donner du relief.

peinture 4

Encore un peu de couleurs, parce que j’en ai envie tout simplement.

peinture 5

Puis, je rajoute quelques ombres et un peu de lumière. Toujours pour donner du relief.

peinture 6

Je vous laisse sur ce morceau, la suite et fin de ce tableau sera pour bientôt.
La semaine prochaine, je vous parlerai de la suite de ce tableau :

Blanche

Enregistrer

Ombres en grand format

Les ombres… Il fallait bien que j’en arrive à les faire sur ce grand format. C’est un vrai défi pour moi qui ai l’habitude de travailler sur de plus petites dimension.

Ombres sucrées.

La dernière fois, je vous avais laissé à ce stade :

ombres

Depuis, j’ai quand même un peu avancé. J’ai commencé par attaquer cette grande tige avec une première couleur :

ombres 2

Et c’est là que c’est devenu compliqué pour moi. La taille de ces éléments est telle que j’avais peur de me rater… Mais, après plusieurs couches et plusieurs essais, je crois que j’ai réussi à faire ce que je voulais.

ombres 3

Je mets donc en place la deuxième couleur :

ombres 4

Puis, je me détends en finalisant la cape du personnage :

ombres 5

Pour l’instant, le tableau ressemble donc à ça :

ombres 6

Pour voir la suite, il faudra attendre la semaine prochaine.

Peinture en direct sans crayonné.

De la peinture sans crayonné, c’est bien un truc que je fais rarement. Mais, là, je voulais tenter quelque chose, alors je me suis lancé un peu à l’aveugle.

Peinture sur papier à l’aveugle.

J’ai eu envie de peindre un arbre il y a quelques temps. Et comme je n’avais pas du tout d’idée de tableau avec un arbre, j’ai décidé de peindre à l’aveugle et de me laisser porter par mes pinceaux.

Je commence donc par poser le fond, un truc simple.

peinture

Et je me dit qu’il me faut des nuages pour mon ciel.

peinture 2

Puis je recommence mon herbe, parce que ça ne me plait pas du tout.

peinture 3

Je continue aussi à mettre en place les nuages et je commence à texturiser l’herbe.

peinture 4

peinture 5

peinture 6

Maintenant que le fond est prêt, il est temps d’attaquer mon arbre. Première étape :

peinture 7

Et, après plusieurs couches, et plusieurs tests, voici l’arbre terminé.

peinture 8

Le tableau me parait déséquilibré, il me faut donc un élément pour contrebalancer. Et, l’arbre représentant la nature, je décide de peindre un cube gris qui représentera l’humanité.

peinture 9

peinture 10

Le tableau est désormais terminé. J’ai décidé de l’intitulé « L’Indécision ».

L'Indécision

Qu’en pensez vous ?

La semaine prochaine, je vous parlerai de la suite de ce tableau :

Le Jugement

Toile, après tout le papier

C’est sur une toile que j’ai décidé de peindre mon prochain tableau. Il m’en restait une en stock, sur laquelle j’avais déjà commencé quelque chose. Ne restait plus qu’à trouver de la motivation pour continuer.

Toile, pour changer du papier.

J’avais depuis quelques temps déjà une idée à mettre en peinture. Je voulais rendre hommage à quelqu’un qui a beaucoup compté pour moi. Mais, ça, c’est une histoire que je vous raconterai une autre fois. Pour le moment, on va voir ce que j’ai réussi à faire.

Voici donc le début du tableau :

toile 1

toile 2

Maintenant que le crayonné est posé, il faut commencer le fond.

IMG_1358

IMG_1366

Le fond me donne déjà une ambiance. Ne reste plus qu’à attaquer les détails. Alors, on commence par le premier plan.

IMG_1390

IMG_1394

IMG_1432

Je commence à rajouter des détails qui n’étaient pas prévus :

IMG_1436

C’est tout pour le moment. Alors, ça vous donne envie de voir la suite ?

Et la semaine prochaine, je vous parle de celui-là :

L'Indécision

La Faim, tableau enfin terminé.

La Faim est enfin terminée. Après l’été, je peux enfin vous le montrer dans son intégralité.

La Faim, tableau sur papier.

J’aurais mis le temps, mais je l’ai enfin terminé. Voici donc les dernières étapes de sa création.

Alors, j’attaque les éléments restés vierges avec le bec de l’oiseau.

La Faim 1

Puis je continue avec l’œuf.

La Faim 2

Ensuite, je passe aux jambes de l’œuf, avec l’oiseau au yeux bandés et l’étrange chose qui pendouille.

La Faim 3

Je finis les détails : les pierres, quelques ombres…

La Faim 4

Enfin, il ne reste que les ombres portées à terminer puis à signer pour que le tableau soit terminé.

La Faim

Le tableau étant de petit format, j’ai tenté de le scanner. Les couleurs ne sont pas forcement bien rendues, mais ça donne une nouvelle image du tableau qui n’est pas pour me déplaire.

LA FAIM

Lequel vous plait le plus ?

La semaine prochaine, on change de mois, mais on continue à avancer les tableaux. Et je vous parlerai de celui-ci :

Blanche

Grand format pour nouveau tableau.

Grand format pour ce nouveau tableau, parce qu’il faut bien atteindre les objectifs fixés en début d’année.

Grand tableau pour grande histoire.

Au mois d’Aout, j’ai dessiné les cartes du tarot de Marseille,version surréaliste. Je me suis donc inspiré d’une de ces cartes pour ce tableau sur papier. J’ai aussi choisi un format plus important que les autres, pour atteindre mon objectif de début d’année, mais aussi pour me lancer un challenge.

En effet, je n’ai pas l’habitude de peindre des sujets aussi important en taille. Et je ne sais pas si je serai capable de faire les ombres suffisamment bien pour bien rendre. On verra bien si j’y suis arrivé par la suite.

Pour commencer, après le crayonné, j’attaque le fond et le sol, pour délimiter les éléments.

Grand

Je pose ensuite le noir des cavités des éléments arrière. Comme je vais les peindre assez vulgairement, il faut que je puisse les retrouver ensuite. Et pour le fun, je mets ma touche de rouge.

Grand 2

Je me lance dans la couleur des éléments du fond.

Grand 3

Mais je ne suis pas convaincu par cette couleur et je change d’idée.

Grand 4

Après quelques couches supplémentaires, le résultat est là :

Grand 5

Et là, je tente un truc déjà utilisé pour un ancien tableau. J’ai envie que ces éléments ne soient pas trop lisses. Il me faut donc une sorte de motif.

Grand 6
Grand 7

Vous voulez voir la suite ?

La semaine prochaine, je vous parlerai de la fin de ce tableau :

La Faim