Grand format pour nouveau tableau.

Grand format pour ce nouveau tableau, parce qu’il faut bien atteindre les objectifs fixés en début d’année.

Grand tableau pour grande histoire.

Au mois d’Aout, j’ai dessiné les cartes du tarot de Marseille,version surréaliste. Je me suis donc inspiré d’une de ces cartes pour ce tableau sur papier. J’ai aussi choisi un format plus important que les autres, pour atteindre mon objectif de début d’année, mais aussi pour me lancer un challenge.

En effet, je n’ai pas l’habitude de peindre des sujets aussi important en taille. Et je ne sais pas si je serai capable de faire les ombres suffisamment bien pour bien rendre. On verra bien si j’y suis arrivé par la suite.

Pour commencer, après le crayonné, j’attaque le fond et le sol, pour délimiter les éléments.

Grand

Je pose ensuite le noir des cavités des éléments arrière. Comme je vais les peindre assez vulgairement, il faut que je puisse les retrouver ensuite. Et pour le fun, je mets ma touche de rouge.

Grand 2

Je me lance dans la couleur des éléments du fond.

Grand 3

Mais je ne suis pas convaincu par cette couleur et je change d’idée.

Grand 4

Après quelques couches supplémentaires, le résultat est là :

Grand 5

Et là, je tente un truc déjà utilisé pour un ancien tableau. J’ai envie que ces éléments ne soient pas trop lisses. Il me faut donc une sorte de motif.

Grand 6
Grand 7

Vous voulez voir la suite ?

La semaine prochaine, je vous parlerai de la fin de ce tableau :

La Faim

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *