Clockwork Orange.

Clockwork Orange (Orange mécanique pour les français) est un film qui m’a particulièrement marqué. Je me suis dit que je pouvais peindre une petite référence à ce film dans mon tableau. Bien entendu, cette référence n’est pas anodine puisqu’elle appuie le propos du tableau.

Clockwork Orange, pour la violence.

La dernière fois, je vous avais laissé avec Superman. Cette fois, je vais vous montrer le travail sur les autres personnages de ce tableau.

At pour un de ces personnages, je vais utiliser du orange. C’est une couleur assez particulière à utiliser seule, mais je l’aime beaucoup.

C’est parti pour la première couche.

clockwork

Ensuite, j’attaque les ombres. Pour le coup, vous avez même droit à un gros plan.

clockwork 1

Maintenant, j’attaque l’œil si particulier du film.

clockwork 2

Entre les couches, j’en ai aussi profité pour finaliser certaines autres parties. Il ne faut pas perdre de temps.

clockwork 3

tout n’étant pas fini, je continue sur ma lancée en rajoutant les couleurs manquantes, ainsi que les ombres.

zz

L’ensemble commence à se remplir. C’est toujours agréable de regarder le tableau à ce moment là ; on se dit qu’on a bien avancé, mais qu’il ne faut pas se relâcher !

tout

Je m’attaque donc à mes buissons. J’ai décidé, pour changer, de les faire avec des boules. C’est un moment qui me détend. J’en profite aussi pour faire les personnages derrière les buissons.

boule

Ensuite, je reviens vers le centre pour peindre mon serpent avec plein d’yeux !

serpent
serpent 2

Et la gélatine dans tout ça ? Elle aussi est peinte !

gélatine

J’en ai profité aussi pour peindre le crane.

crane

La grenouille alcoolique aussi a eu droit à un peu de couleurs !

grenouille

Cette partie commence enfin à avoir de la gueule, non ?

gueule

Pour les plus impatients, la suite est déjà sur instagram !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *