Archives mensuelles : avril 2016

De bien jolis nuages !

Des nuages ? Pourquoi pas ? J’avais déjà prévu de faire des nuages dans les fenêtres de la petite maison, mais le ciel rose me paraissait vide. Après avoir réfléchi un peu (pas trop, je n’aime pas me faire mal), j’ai décidé d’en peindre de plus gros dans ce ciel.

Nuages

Et là, je me rends compte que mon tube de blanc laisse vraiment à désirer. En effet, le blanc est tout de même une couleur très opaque en acrylique en règle générale. Mais là, il m’a fallu plusieurs couches pour que le blanc soit vraiment opaque. Résultat, plusieurs heures de travail pour avoir des nuages vraiment blancs. Mais bon, le résultat est là et ça ressemble enfin à ce que j’imaginais.

nuages 1
nuages 2

J’en profite pour vous montrer un bout de ma main !
nuages 3

Finalement, vu le temps passé à essayer d’avoir des nuages vraiment blanc, je n’ai pas eu le temps d’attaquer mes briques de Lego… Mais je dois dire que j’ai hâte de les peindre, ces grosses briques.

Nuages 4

En attendant, je vous invite à aller faire un tour dans la boutique pour vous faire plaisir !

La fin des Innocents, wip.

C’est la fin des innocents de mettre des legos dans ma peinture. Bon, en vrai, c’est juste le titre de mon prochain tableau. Parce que, pour peindre des legos, il fallait que je trouve une bonne excuse. Oui, je suis toujours à la recherche d’une bonne excuse pour justifier mes idées un peu bizarres.

Bon, dans un précédent post, je vous ai montré le début du tableau. Depuis, j’ai un peu avancé. Même si je pense que tout n’est pas encore bien posé, la lecture n’étant pas très claire et le tableau me paraissant un peu vide, j’ai quand même décidé de vous montré un peu l’avancé !

Le ciel rose est resté, mais la maison a commencé à prendre quelques couleurs. Il faut dire qu’une maison complètement blanche, ça fait un peu léger tout de même. Allez, hop, un peu de couleur pour donner du relief !

la fin des innocents 1

Oui, je sais, j’ai un peu débordé, mais il faut me comprendre, c’est des petits détails et, franchement, c’est un peu galère à faire. Mais, je vous rassure, je vais corrigé ça plus tard. Parce que, bien entendu, je ne peux pas laisser cette maison comme ça.
Mais, allez, ne nous bloquons pas sur ce détail, continuons à peindre cette petite maison, notamment le rideau et les fenêtres.

la fin des innocents 2

D’accord, d’accord, ça ne ressemble pas à grand chose pour l’instant, mais, je vous le promets, quand ça sera fini, ça sera mieux ! Je vous laisse avec une vision d’ensemble, en attendant de vous montrer le tableau plus avancé.

la fin des innocents 3

Le clown.

clown crop

J’ai fini un nouveau petit tableau. Eh oui, encore un petit format. Mais il faut dire que j’aime beaucoup ce type de format. Encore une fois, il s’agit d’un tableau pour le concours créatif sur a little market sur le thème du clown.
Bon, honnêtement, je me suis demandé ce que je pourrais bien peindre pour ce thème, mais j’ai finalement trouvé l’inspiration. Forcement, à force de chercher, l’inspiration finit par arriver !

Et pour le coup, j’ai pris le temps de faire en sorte que vous voyiez bien le processus de peinture qui est mis en œuvre. Cette fois-ci, je n’ai pas travaillé de la même façon que d’habitude puisque j’ai commencé par poser des ombres en noir, assez rapidement, sans vraiment de dégradé, pour marquer un peu le noir. Mais c’est pour une bonne raison, puisque qu’il fallait que je fasse des jeux de lumière plus importants que d’habitude.

clown 1

clown 2

Après, j’ai attaqué une première couche de couleur, histoire de voir ce que ça pouvait bien donner. Mais ça a commencé à me faire un peu peur, le noir disparaissant par endroit…

clown 3

Alors, c’est parti pour remettre une couche de noir là où il en faut !

clown 4

clown 5

Et je remets aussi une couche de couleur, histoire de voir à nouveau ce que ça donne. Et là, miracle, ça commence à ressembler à ce que j’avais en tête. Il était temps, je commençais à me demander si cette technique était la bonne, ou si j’étais devenu mauvais…

clown 6

clown 7

Bien entendu, en route, il faut bien que je repasse aussi sur des éléments qui commençaient à disparaitre sous les multiples couches de peinture. Je ne voudrais surtout pas oublier de peindre ces éléments, surtout que si je les ai mis là, c’est qu’il devait bien y avoir une raison.

clown 8

clown 9

Maintenant, il faut attaquer les ombres pour de vrai, parce que là, ça ne ressemble pas à ce que je veux, c’est un peu crado. Et puis, il faut quand même donner un peu de relief à tout ça.

clown 10

Et là, le drame, je me rends compte que l’effet que je voulais donner, à savoir le cercle lumineux façon spot sur une scène, ne rend pas du tout ce que je veux. Dégoûté, je pense tout arrêter, mais je ne me suis pas donné autant de mal pour rien non plus quand même ! Je relève le défis et je rajoute une couche assez diluée de teinte plus sombre sur le rideau afin de ne pas perdre l’effet d’ombre. Et je dois dire que ça rend quand même pas trop mal.

clown 11

Arrivé à ce point, je me dis que, tant qu’à faire, pourquoi ne pas rajouter un peu de détails sur le sol. Je ne suis pas à un défi près sur ce tableau, alors à l’attaque et advienne que pourra !

clown 12

Alors là, moi-même, je suis épaté par ce rendu (la modestie m’étouffe). Mais, je ne suis pas content du personnage, alors couche de blanc et j’attaque à nouveau !

clown 13

Même punition pour le sol que pour le rideau !

clown 14

Puis, j’attaque les détails.

clown 15

clown 16

clown 17

clown 18

clown 19

Et voilà, ce petit tableau est enfin fini. J’aurais tenté des choses que je n’aurais pas osé faire il y a encore peu de temps. Finalement, le résultat est assez heureux je trouve. Je pense continuer à faire régulièrement des petits formats, pour tester de nouvelles possibilités avec l’acrylique.
Voici donc le résultat final :

clown

En attendant des nouvelles, n’hésitez pas à me suivre sur ello !

Soasig Chamaillard, coup de cœur d’Avril.

Soasig Chamaillard, la vierge revisitée.

Je vous avais dit qu’une nouvelle rubrique deviendrait récurrente, et je n’ai pas menti. Je vous présente donc mon coup de cœur du mois d’Avril : Soasig Chamaillard !

Soasig Chamaillard est une artiste nantaise qui détourne à merveille des statues de vierges qu’elle a souvent chinées. De pieuses vieilleries qui retrouvent sous ses doigts de nouvelles couleurs et de nouvelles vies. Le tout forme une œuvre iconoclaste très colorée. Je ne pouvais que tomber sous le charmes de ces vierges. Elles parlaient à mon cœur complètement athée, à la limite de l’anti-religion. Revisiter des vierges, il fallait quand même y penser. J’avoue que j’en suis même un peu jaloux. Mais quand je vois ce que Soasig Chamaillard a fait avec ces vierges, je me dis que je n’aurais jamais aussi bien réussi. C’est une véritable artiste.

Soasig Chamaillard 1

Soasig Chamaillard 2Soasig Chamaillard 3Soasig Chamaillard 4Soasig Chamaillard 5

Avouez que c’est un sacré travail (sans mauvais jeu de mots) et que ça claque. Je voulais donc absolument vous faire partager le travail de Soasig Chamaillard. Son travail est tellement surréaliste que je me retrouve facilement dans son univers.
Je vous conseille vivement d’aller faire un tour sur son blog, où elle explique son travail, avec des wip bourrés d’humour. Elle montre sa façon de travailler, et chaque mise à jour est un rayon de soleil dans mes journées.

Je vous laisse avec l’une de ses dernières créations, qui m’a beaucoup amusée et interpelée :

Soasig Chamaillard 6