Noël artistique pour vos cadeaux !

Noël approche, et vous êtes encore à la recherche du cadeau original par excellence ? Cet article est fait pour vous !

Noël en peinture !

Et si, pour Noël, vous offriez de l’art ? C’est une super bonne idée. En effet, avec une œuvre unique, vous êtes sûr de faire un cadeau original. Et, en plus, vous pouvez faire vivre un artiste, ce qui n’est pas rien.
Je vous ai donc préparé une petite sélection de mes tableaux en vente dans ma boutique.

On commence avec des petits prix (si si il y en a) :

La Décision et L’Oiseau Chanteur
noël La Décision noël l'oiseau chanteur

Et il y en a d’autres au même prix dans la boutique !

Pour un prix moyen, vous pouvez toujours offrir :

Le Danger ou Le Temps des Dieux
noël Le Danger 8 noël Le religieux perdu nouveau tableau

Et d’autres encore à découvrir dans la boutique.

Enfin, pour les plus riches, vous pouvez toujours offrir (ou vous offrir) un plus grand tableau comme :

Sainte Campagne ou La Voie du Peuple
noël Sainte Campagne tableau terminé noël nouveau : la voie du peuple

J’espère vous avoir donner envie d’offrir de l’art pour noël, et d’égayer un peu vos cadeaux. N’hésitez pas à faire un tour dans la boutique, il y a plein de belles choses à voir.

Fond vert !

Le fond, c’est quelque chose qui me demande toujours plus de travail que le reste. Même avec un fond uni, ça reste quelque chose de compliqué à faire pour moi. En effet, je n’aime pas que ça paraisse vide et j’essaie d’avoir des dégradés ou des effets pour le rendre plus vivant. Malgré tout, je ne suis pas toujours satisfait et j’essaie de plus en plus souvent de travailler le fond au maximum.

Pour mon nouveau tableau, j’ai essayé de faire quelque chose de moins uni que d’habitude. J’ai eu un peu de mal mais je suis assez content du résultat. Et pour votre plaisir, je vous explique le processus de création.

Fond vert, step by step.

Première étape, un peu de couleurs pour avoir une petite idée de ce que ça pourrait donner.
fond 1
Deuxième étape, on mélange tout ça. Et là, c’est une catastrophe. Effectivement, ça fait un peu sale.
fond 2
Troisième étape, un joli mélange et me voilà à nouveau content. En effet, le résultat est à la hauteur de mes attentes.
fond 3

Cinta Vidal, coup de cœur du mois de Novembre.

Cinta Vidal, c’est l’artiste que j’ai choisi pour le coup de cœur du mois de Novembre. Et j’espère vous donner envie de découvrir son travail.

Cinta Vidal, l’architecte anti-gravité.

 

L’artiste du mois de Novembre est une peintre-illustratrice espagnole. Sa dernière série de peintures présente des perspectives qui se croisent, des éléments qui se mêlent. Peints à l’acrylique sur des panneaux de bois, ses œuvres sont pleine de poésie. Forcement, elles nous invitent à se questionner sur notre façon de vivre.

Cinta Vidal

Ce sont les perspectives qui m’ont interpelé. En effet, la géométrie de ses œuvres m’a tout de suite interrogé. De plus, tous ses tableaux nous font nous poser plein de questions sur notre façon de voir le monde.

Cinta Vidal

Cinta Vidal

Cinta Vidal

Cinta Vidal

Cinta Vidal

Je vous invite à visiter son site pour en voir plus.

Imagination, un peu de couleurs dans ma tête.

Imagination, le rose et le vert, c’est fini.

Imagination, la suite du wip.

Il fallait bien que le termine celui-là. En plus, c’était un petit tableau détente, sans prise de tête, mais qui m’a servi de test. Je voulais voir si je pouvais peindre un visage, et ce n’est pas très convaincant… Mais je n’abandonne pas pour autant l’idée. Il me faut juste de l’entrainement.
Bref, passons aux étapes.
Un peu plus de couleur, pour avoir quelque chose de net.
imagination 1
Pose des premières ombres.
imagination 2
Pose des premières lumières.
imagination 3
Puis, pose des gouttes d’eau.
imagination 4
Finalisation du cube.
imagination 5
Et c’est la fin avec le visage, retouche des ombres, et les trous dans le vert. Et enfin, signature.
imagination 6

Alors, ça vous plait ?

2008, encore un tableau terminé !

2008, c’est le titre de mon nouveau tableau. Et je vous offre une petite explication de texte dans le reste de l’article.

2008, explication d’un tableau.

J’ai donc décidé de faire un tableau sur la crise bancaire. Il me fallait juste trouver un angle d’attaque. Après avoir réfléchi un peu, et un peu dormi, l’idée est venue assez naturellement. Il me fallait une idée assez simple, quelque chose de facile à lire. Surtout, je voulais utiliser des formes simples.
Je pense que j’y suis arrivé, en utilisant juste une sphère, des bateaux, et des rideaux. Donc des formes simples. Bien sûr, j’ai aussi utilisé un symbole que j’aime beaucoup, le symbole infini.

2008

Voici donc l’explication des formes :
-La sphère bleue représente le monde. Elle est rayée parce qu’elle a beaucoup servie.
-Les bateaux représentent les banques. De couleur grise, troués, les bateaux ne peuvent pas réellement flotter. Comme les banques, ils ne représentent pas la réalité.
-Les personnages sont des sorte de fantômes, les banquiers que l’ont ne voient jamais.
-Les chiffres sur les bateaux forment « 2008 », mais le 8 est placé comme le symbole infini, parce que la crise ne s’arrête pas.

Au niveau de la composition, les bateaux tournent en rond. C’est ma vision de l’économie. Tout cela est encadré par des rideaux, comme une scène de théâtre. Pour moi, toute l’économie est comme une comédie jouée pour le peuple. Le symbole infini rappelle que tout tourne en rond et que ça continue.

J’espère que cette explication vous a plu. N’hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé.

Vert et Rose pour un nouveau tableau.

Du vert et du rose, ce sont les couleurs que j’ai choisies pour mon nouveau tableau.

Vert, vous êtes sûrs ?

Encore une fois, c’est pendant la nuit que m’est venue une nouvelle idée pour un tableau. Et comme je ne suis pas très patient, il a bien fallu que je le commence vite. Bien entendu, je suis obligé de partager ce nouveau commencement avec vous.
Première étape, le crayonné :

vert 1

Puis, je passe à la première couche de couleur :

vert 2

Et la deuxième :

vert 3

Maintenant, un peu de rose, histoire de voir si les nuances fonctionnent ensemble :

vert 4

Apparemment, ça marche, alors, hop, deuxième couche :

vert 5

Finalement, les couleurs fonctionnent vraiment bien ensemble. J’ai hâte de pouvoir le continuer. Et ainsi pouvoir vous montrer la suite.
Et vous, vous en pensez quoi ?

Martin Wittfooth, coup de cœur de Novembre

Martin Wittfooth est le coups de cœur du mois de Novembre. Pourquoi ? Les raisons arrivent !

Martin Wittfooth, la nature surréaliste.

Martin Wittfooth est un artiste américain qui défend la nature autant qu’il peut au travers d’œuvres impressionnantes. Ses tableaux ne représentent que des animaux, très rarement des Hommes.

La nature y est mise en lumière, quand elle n’est pas absente ou cachée par les structures humaines. En outre, les animaux de ses tableaux ne sont pas joyeux. Ils sont dans des attitudes de tristesse ou de désespoir.
Pourtant, ce qui m’a frappé le plus, ce sont les couleurs. Elles sont en contradiction avec le message, en opposition au message (pas sur toutes les toiles). L’univers de cet artiste est foisonnant, inquiétant mais aussi attirant. Il nous renvoie vers nos propres actions.
L’artiste nous invite à nous questionner sur notre impact environnemental. Il y a donc un vrai message dans ses œuvres, et je crois que c’est surtout ça qui m’a interpellé.
Je vous invite donc à vous questionner avec ces quelques images.

Martin Wittfooth seeds_web_670

Martin Wittfoothrajas_web

Martin Wittfooth rainsong_web_670

Martin Wittfooth moratorium_web_670

Martin Wittfooth lootbag_web

Martin Wittfooth bloom_web_596

Pour en voir plus, je vous invite à aller visiter le site de l’artiste.

 

Nouveau tableau en cours.

Eh oui, encore un nouveau tableau en cours !

Nouveau tableau, nouvelle idée !

Une nuit, j’ai eu une drôle d’idée : peindre la crise financière de 2008. Une très drôle d’idée, en effet. Le plus dur a été de trouver une façon de la représenter. Et ça, c’était assez compliqué. Mais, je ne me suis pas laissé abattre, et j’ai trouvé mon idée.

nouveau

L’idée étant trouvée, il faut se mettre à la peinture. Et, là encore, nouvelle drôle d’idée, je ne veux pas faire de fond uni, mais un dégradé. Je ne sais pas dans quoi je me lance. Mais je tente le pari.

IMG_8954

Ce n’est pas vraiment une réussite. Un moment, je pense oublier cette idée. Mais ça m’énerve de ne pas y arriver. Alors je n’abandonne pas et je persévère.

IMG_8959

J’ai bien fait de continuer sur mon idée. Ce dégradé donne un côté sombre à mon décor de théâtre. Je suis sur la bonne voie pour arriver à rendre l’image que j’avais dans ma tête. J’en ai profité pour attaquer les premières couches de rouge des rideaux. Ensuite j’attaque la boule d’eau qui supportera les bateaux de papier.

IMG_8971

Et j’ai aussi commencé à faire des ombres sur les rideaux. Le relief commence à prendre forme, le tableau commence à vivre. Je continue donc à donner du relief à tout ça en ombrant ma boule d’eau.

IMG_8972

Et puis, soudaine envie, je ne veux pas que la boule d’eau soit trop lisse. Alors je me lance.

IMG_8973

Bon, c’est tout pour le moment, ça m’a déjà pris pas mal de temps. La suite bientôt.

Dévoilage du Secret !

Dévoilage ? Pourquoi pas ? Ça ne se dit pas, mais je trouvais ça rigolo !

Dévoilage du tableau, donc !

Vous l’avez vu en cours il n’y a pas si longtemps. Mais depuis, plus rien. Il n’avait pas disparu au fond d’un carton ou d’un tiroir. J’avais d’autres urgences en cours. Bon, je m’y suis quand même remis et je peux donc vous dévoiler Le Secret terminé.

IMG_8970

Vous avez vu des morceaux dans le précédent article. Celui dans lequel je vous parlais de la couleur fluo. Maintenant, vous pouvez le découvrir en entier.
Il s’agit d’un tableau assez simple, mais je me suis bien amusé à le faire. Je pense d’ailleurs en faire toute une série dans la même veine. J’aime assez le côté symétrie. Je pense que ça change aussi de ce que je fais habituellement. Et puis, ça me permet de créer de nouveaux personnages pour mes futurs tableaux.

Fluo, vous avez dit fluo ?

Fluo ? Oui, ça existe aussi en acrylique !

Le fluo, c’est magique !

Il y a quelques temps, Amylee parlait sur son blog de la peinture acrylique fluo et de sa façon de l’utiliser. J’avais dans mon stock de tubes de peinture un joli rose flash. Je ne m’en rappelais plus. Mais l’article d’Amylee me l’a rappelé. Alors, je me suis dit qu’il fallait que je l’utilise. Et comme j’avais un tableau en cours, que je voulais dynamiser un peu, je me suis dit que c’était le moment.

J’ai donc décidé d’utiliser mon rose fluo de manière vraiment flashy. Et pour ça, il me fallait une base blanche.

fluo

Après cette couche de blanc, il était temps de passer à la partie sympa : le fluo ! Alors, première couche !

fluo

Et là, vous vous dites : pourquoi il parle de première couche ? Eh bien, parce que la peinture fluo n’est pas une couleur opaque. Il faut donc plusieurs couches pour avoir quelque chose de propre. Et, après plusieurs couches, je suis très content du résultat. La couleur est vraiment vive et, sur l’ensemble du tableau, l’effet est vraiment bon.

fluo

Sur ce morceau, ça ne rend pas vraiment bien. Mais je vous rassure, vous aurez droit au tableau en entier bientôt. Mais ça sera pour un prochain article.