Étude pour un futur grand tableau

Étude pour un futur tableau, ce petit tableau représente une petite partie de ce que sera ce futur tableau. Je ne vous en dit pas plus pour l’instant sur le sujet. Mai j’espère pouvoir vous en parler un peu plus l’année prochaine. Si j’arrive à finir mon tableau actuel bien entendu !

Étude sur papier

Pour ce petit tableau, j’ai choisi de peindre sur papier. J’adore la sensation du pinceau sur le papier, complètement différente que sur une toile.

Pour commencer, on attaque le crayonné. Bien sûr, j’ai fait quelques recherches à part pour arriver à ce crayonné.

étude

Ensuite, j’attaque le fond, sur lequel je vais pouvoir faire mes dégradés sans risque. J’en profite pour rajouter quelques étoiles.

étude 1

Il est temps d’attaquer les nuages. Pendant que la première couche sèche, j’en profite pour peindre le sol aussi.

étude 2
étude 3

une fois les ombres des nuages faites, je rajoute un peu de lumière sur ceux qui sont le plus bas sur l’horizon, pour donner l’impression de soleil levant. C’est une partie qu’il me faudra retravailler pour mon futur grand tableau parce que ça ne rend pas comme je veux…

study

Il est désormais temps de passer aux Mickey volants et aux soucoupes. Ils ont un rôle à jouer dans le tableau, mais je ne donnerai pas plus de détails pour le moment.

study 1

Maintenant, il faut que je m’occupe des personnages du premier plan. Ce sont eux les plus importants de ce tableau. J’en profite aussi pour peindre les rochers au second plan.

study 2
study 3
essai

Je finis la trompette, je rajoute un peu de lumière dans les rochers, je finis le bec de l’homme en rouge, je commence la boule et j’attaque le reste ! Oui, ça en fait des choses à peindre !

essai 1

En terminant de peindre ma boule violette, je me rends compte que j’ai fait des cochonneries au niveau des rochers. Je décide donc de cacher mes erreurs. C’est un peu visible, mais, finalement, ça rend bien.

essai 3

Il est temps de terminer le tableau ; un peu d’ombre sur les boules roses, un peu de travail sur le sol au premier plan et pose des ombres portées. Et voilà, le tableau est terminé !

l'annonce

Vous aurez remarqué que le mois de Novembre a été un mois un peu chargé sur le blog. Je ne pourrai pas tenir ce rythme continuellement. Et le mois de Décembre étant un mois de vacances, il y aura sans doute moins de nouvelles.

Je vais quand même en profiter pour alimenter la boutique en ligne (ça peut être une idée pour un cadeau de noël original).

Pour les plus impatients, vous pouvez toujours me suivre sur Instagram.

Clockwork Orange.

Clockwork Orange (Orange mécanique pour les français) est un film qui m’a particulièrement marqué. Je me suis dit que je pouvais peindre une petite référence à ce film dans mon tableau. Bien entendu, cette référence n’est pas anodine puisqu’elle appuie le propos du tableau.

Clockwork Orange, pour la violence.

La dernière fois, je vous avais laissé avec Superman. Cette fois, je vais vous montrer le travail sur les autres personnages de ce tableau.

At pour un de ces personnages, je vais utiliser du orange. C’est une couleur assez particulière à utiliser seule, mais je l’aime beaucoup.

C’est parti pour la première couche.

clockwork

Ensuite, j’attaque les ombres. Pour le coup, vous avez même droit à un gros plan.

clockwork 1

Maintenant, j’attaque l’œil si particulier du film.

clockwork 2

Entre les couches, j’en ai aussi profité pour finaliser certaines autres parties. Il ne faut pas perdre de temps.

clockwork 3

tout n’étant pas fini, je continue sur ma lancée en rajoutant les couleurs manquantes, ainsi que les ombres.

zz

L’ensemble commence à se remplir. C’est toujours agréable de regarder le tableau à ce moment là ; on se dit qu’on a bien avancé, mais qu’il ne faut pas se relâcher !

tout

Je m’attaque donc à mes buissons. J’ai décidé, pour changer, de les faire avec des boules. C’est un moment qui me détend. J’en profite aussi pour faire les personnages derrière les buissons.

boule

Ensuite, je reviens vers le centre pour peindre mon serpent avec plein d’yeux !

serpent
serpent 2

Et la gélatine dans tout ça ? Elle aussi est peinte !

gélatine

J’en ai profité aussi pour peindre le crane.

crane

La grenouille alcoolique aussi a eu droit à un peu de couleurs !

grenouille

Cette partie commence enfin à avoir de la gueule, non ?

gueule

Pour les plus impatients, la suite est déjà sur instagram !

Devise française.

Devise française pour trois petits tableaux que j’avais envie de réaliser depuis longtemps. Bien entendu, je ne pouvais pas faire simple, alors j’y ai mis aussi toute mon interprétation biscornue de cette devise !

Devise : liberté, égalité, fraternité !

Pour une fois, je ne vais pas vous barber avec toutes les étapes de peinture et je vais vous montrer directement le résultat final, surtout que vous les avez sans doute déjà vu sur instagram. Et je vais aussi vous expliquer succinctement mon interprétation de chacun de ces tableaux.

Liberté.

On commence donc par la Liberté. C’est une valeur à laquelle on attache beaucoup d’importance. Je me suis donc demandé si nous étions réellement libre.

devise 1

Comme vous pouvez le constaté, j’ai symbolisé la liberté par la flamme de la statue de la liberté. Mais le personnage est attaché à un œuf couronné, par ce que, pour moi, la liberté dépend toujours des puissants et de ce qu’ils veulent bien accorder aux peuples. Pour le reste des éléments, je vous laisse deviner !

Égalité.

Voici maintenant l’égalité. Touts les hommes sont égaux normalement…

devise 2

Cette fois encore, je ne suis pas d’accord avec cette supposition. C’est pourquoi j’ai représenté un roi sur son trône mouvant, béni par Dieu, tandis que les autres sont à terre et attendent.

Fraternité.

Quel joli mot, mais souvent vide de sens pour certains, surtout quand on voit l’actualité…

devise 3

Alors que l’on parle de fraternité, j’ai peint un paysage de guerre. Les tatouages sur la main montrent l’hypocrisie du système. La mort n’est jamais loin quand on veut nous parler de fraternité…

Vous aurez remarqué, je l’espère, que chaque tableau à un ciel de couleur différente. Ce sont les couleurs du drapeau français.

J’espère que cette petite explication vous aura plus. J’en ferai d’autres, peut-être.

Cheval bizarre !

Cheval à peindre, et me voilà transpirant. Quelle drôle d’idée j’ai encore eu pour ce petit tableau. Mais je relève le défi en sachant que je ne peindrais de toute façon pas un vrai cheval !

Cheval, vous êtes sûr ?

J’ai décidé aujourd’hui de vous parler d’un petit tableau que j’ai peint et qui me sert de test pour un futur grand tableau qui me trotte dans la tête depuis déjà un moment. Et puis, ça vous changera un peu du précédent tableau !

Comme d’habitude, je commence par le crayonné. On ne change pas un équipe qui gagne. Vous remarquerez donc déjà qu’en réalité, il n’y a pas d’équidé dans ce tableau !

cheval

Puis j’attaque le fond bleu du ciel.

équidé

Un petit dégradé plus tard, le ciel a un peu changé de couleur !

cheval 1

Maintenant, il est temps de peindre les personnages. J’en profite aussi pour faire le drapeau, parce que c’est une partie que j’aime beaucoup faire !

équidé 1

Allez, je me lance dans la peinture de l’équidé bizarre ! Je lui ai choisi volontairement une drôle de couleur pour accentuer l’aspect bizarre de la scène. Et j’en profite aussi pour poser les ombres de la base !

cheval 2

Après avoir ajouté un peu de lumière, j’attaque le reste.

équidé 2

Les autres personnages aussi ont le droit de prendre des couleurs !

cheval 3
bizarre
bizarre 1

Il me reste encore le sol à finir, avec un peu de lumière à rajouter aussi. Et le tableau est enfin terminé !

cavalier

Pour ceux qui en veulent toujours plus, je vous rappelle que vous pouvez aussi me suivre sur Instagram !

Rochers des couleurs.

Rochers, tel devait être le but de cette session de peinture. Mais, bien entendu, je n’en ai fait qu’à ma tête et c’est parti un peu partout.

Rochers, mais aussi grotte.

Il fallait bien commencer quelque part, et ça n’a pas été là où je voulais… Donc, au lieu de peindre des roches, j’ai peint une grotte. Enfin, j’ai commencé plutôt.

rochers

Et, comme d’habitude, je me rends compte que j’ai oublié l’élément juste derrière la grotte. Donc, j’attaque le chat cyclope.

chat

Et je peux enfin donner une deuxième couche à la grotte, parce qu’elle le mérite bien et que je veux que ça soit plus net.

grotte

Le chat en profite aussi pour avoir un œil !

oeil

Bon, maintenant, on arrête de se lancer dans tous les sens, et on commence les rochers devant la tour nucléaire !

rochers 1

Je rajoute des ombres pour donner du relief.

ombre

Allez, on avance, parce que j’ai pris un peu de retard dans la grotte.

rochers 2

En cours de route, Superman a enfin trouvé sa cape pour une première couche.

cape

Bon, marre de peindre du bleu-gris, je m’attaque à Superman, c’est plus sympa ! Il est temps de lui mettre son slip quand même.

superman

Les colonnes et le contour de la fenêtre prennent enfin forme.

colonne

il est temps de donner un peu de relief à notre Superman. Je pose mes ombres sur la cape et sur le slip, et j’en profite pour peindre sa combinaison.

combi

Il faut aussi donner du relief à son corps, même si il est caché derrière sa combinaison.

muscle

Allez, il faut retourner à la grotte qui attends d’avoir elle aussi droit à ses ombres. Je me suis bien amusé à faire cette partie, qui tranche vraiment avec le reste du tablea. Mais c’est normal, ça vient appuyer le propos du tableau.

grotte ombre

Il faut aussi peindre les trous.

trous

Maintenant que la grotte est presque finie, il faut retourner à la base.

rochers 3

Après avoir rajouter quelques ombres, j’en profite pour peindre une jolie lumière d’ambiance dans la fenêtre.

rochers 4

Je commence ensuite à peindre certains éléments autours de mes rochers.

rochers 6

Je vous avais prévenu que je vous parlerai beaucoup de ce tableau ce mois-ci, et ça n’est pas fini ! Pour en voir plus, n’hésitez pas à aller sur Instagram !

Délire des couleurs !

Délire des couleurs pour peindre la suite de ce tableau dont je vous parlais le mois dernier ! Il est temps de revenir dessus et de vous montrer de nouvelles étapes.

Délire dans le jardin des couleurs.

La dernière fois, je vous avais laissé avec cette image :

délire

J’ai depuis commencé le rocher qui se trouve devant ma tour nucléaire. Mais je ne suis pas allé bien loin, me rendant compte que l’arrière plan devait être fait avant.

délire 1

Je m’attaque donc à l’arbre qui se trouve derrière.

folie

Je commence à lui ajouter un peu d’ombre et de lumière.

folie 2
folie 3

Pour les grosse « tiges » devant l’arbre, j’ai mis un peu de temps à me décider quant à la couleur. Puis, j’ai opter pour du rose, une couleur un peu flash pour donner du peps à l’ensemble et surtout accentuer le propos du tableau (mais, ça, je vous en parlerai une autre fois).

délire 1
rose
rose 2

Maintenant que toutes les teintes de rose sont posées, il faut donner un peu de relief à tout ça. C’est parti !

relief

Il faut aussi donner des couleurs aux demi-boules devant. J’ai choisi un vert-bleu pour donner du contraste avec le rose.

boule

Je trouve que ça commence à avoir de la gueule tout ça !

délire 3

J’espère que vous voulez en voir plus, parce que, ce mois-ci, je risque de beaucoup parler de ce tableau.

Pour les plus impatients, vous pouvez voir son avancement sur Instagram !

Icône.

Icône, un joli titre pour un petit tableau détente. Il s’agit d’un petit format pour me détendre entre deux tableaux plus compliqués à faire. Parce que ça fait du bien aussi de peindre des trucs simples.

Icône, mais pas de la mode !

Bon, je sais, ça fait un moment que je n’avais pas posté sur le blog. La dernière fois, ça date quand même de plus de 15 jours. Je m’en excuse…

Pour me faire pardonner, je vais essayer de plus poster ce mois-ci ! Voici dons le premier post du mois de Novembre.

J’ai oublié de faire la photo du crayonné, mais je pense que vous ne m’en voudrez pas trop. On commence donc avec un tableau qui a déjà bien avancé. En effet, le fond est déjà terminé et j’ai commencé le premier plan.

icône

Ensuite, c’est au tours des nuages de prendre du volume.

icône 1

Les rochers aussi ont droit de ressembler à quelque chose. J’en profite aussi pour commencer l’auréole et passer un coup de blanc sur ma boule qui ne ressemblait plus à rien.

dieu

Maintenant, les rochers sont terminés, l’auréole ressemble enfin à ce que je voulais, je peux donc donner un peu de couleur à la boule.

icône 2

Je lui ajoute un peu d’ombre pour lui donner du relief, et j’en profite pour lui plaquer des boutons rouges.

dieu 1

Bon, je vous l’accorde, ils ne sont pas bien beaux ces boutons rouges. On leur donne un peu de relief et les voici devenus des gouttes de sang.

sang

Je m’attaque maintenant aux bras et mains de mon personnage. Un petit mélange de couleurs et j’obtiens une jolie teinte chair très foncée.

chair

Il y a une petite cochonnerie sur un de mes rochers qui m’énerve, je décide donc de la cacher avec une jolie petite boule verte, à laquelle je rajoute deux petites sœurs pour donner une signification à l’ensemble. J’en profite pour rajouter l’œil du personnage, aveugle bien entendu. Et voilà, le tableau est enfin terminé !

icône 3

Alors, à votre avis, quel est le sujet de ce tableau ? Personne n’a encore trouvé la réponse, même sur instagram !

Inconscient.

Inconscient… Dans ma peinture, il a une grande place, il était donc logique que j’en fasse un tableau. Ce qui se balade un peu sur le site ont déjà du le remarquer dans la galerie 2019.

Inconscient et surréalisme.

Il me restait une petite toile sur laquelle j’avais commencé quelque chose. Ce quelque chose ne me plaisant que moyennement, une couche de gesso après, la petite toile va me servir pour cette nouvelle idée.

Et, comme d’habitude, je commence par un crayonné.

Inconscient
On voit encore en transparence l’ancien tableau…

Puis j’attaque les premières couches de peinture !

inconscient 2

Après avoir posé mes étoiles sur un petit dégradé, j’attaque les nuages.

subconscient

Je vous passe les différentes étapes sur les nuages pour arriver au résultat :

automatique

Je peux désormais attaquer le bas du tableau.

imaginaire

Je rajoute du rouge pour faire de jolies gouttes de sang qui tombent des nuages.

machinal

Il est temps de passer à l’arrière plan.

fou
fou 2

Maintenant, il faut peindre tous les personnages et les différents éléments principaux.

animal

Finalement, ça avance bien.

animal 2
léger

Allez, il reste encore les nuage au premier plan à peindre. Et j’en profite pour travailler un peu le sol, histoire que ça ne soit pas complètement lisse non plus.

mécanique

Un petite signature, et voilà, le tableau est terminé.

inconscient 3
OSOO6686

Comme le format s’y prêtait, j’en ai profité pour faire un petit GIF animé des différentes étapes de peinture. J’espère que ça vous plaira.

Enfin, pour ceux que ça intéressent, vous pouvez aussi me suivre sur Instagram, j’y poste plein de trucs !

Tentation des couleurs.

Depuis que j’ai fini mon dernier grand tableau, j’ai eu le temps de peindre des petits formats. Mais, je préfère de plus en plus les grands formats, qui me permettent de vraiment me lâcher dans la composition et dans les détails. Et la tentation est toujours grande de commencer un nouveau tableau.

Cette fois encore, il s’agit d’un thème religieux. Je trouve ce thème très inspirant, il permet de faire tellement de choses et de partir dans tous les sens. Voici donc les premières étapes de ce nouveau challenge.

Tentation et couleurs !

Pour ce tableau, j’ai commencé par une illustration sur un format A4, histoire de voir où poser les éléments principaux.

tentation

Puis, comme d’habitude, je pose mon crayonne, que je n’oublie de bomber avec un fixatif. Parce que, vu la taille, je n’ai pas envie que tout le crayon bave avec la peinture.

fascination

Ensuite, c’est parti pour les étapes habituelles, celles qui prennent un peu de temps mais qui permettent de se dérouiller un peu les mains.

appât
attrait

Je me lance dans un dégradé nuit dans le ciel, avec quelques étoiles pour faire une bonne illusion.

passion

Il est temps de passer aux choses sérieuses en attaquant tout ce qui ressemble de près ou de loin à des nuages.

tentation 2
attirance

Maintenant, j’ai un gros élément à peindre : la tour nucléaire. Et je décide que je vais aussi y poser des gouttes d’eau, parce que sinon, ça fait un peu vide.

IMG_6097
envie
besoin
fascination
attraction
tentation 3

Après tout ce travail, je suis, bien entendu, complètement épuisé. Je décide donc que ça sera tout pour aujourd’hui, et je m’arrête là pour le moment.

Avez vous pu deviner de quelle évènement religieux je me suis inspiré pour ce tableau ?

L’été est terminé !

L’été est maintenant terminé. Mais j’ai profité de ces vacances pour peindre un peu. Et ça n’est pas moins de trois petits tableaux qui ont vu le jour pendant la période estivale. Ceux qui me suivent sur Instagram les ont sans doute déjà vu.

L’été de la peinture.

Avant mes vacances, j’avais pris les devants en commençant les crayonnés de mes futurs peintures.

l'été
l'été 2
aout

Comme vous le voyez, ils ne sont pas très compliqués ces petits tableaux. Mais le format « mini » est plus compliqué à peindre, les gestes sont moins amples… Résultat, c’est un peu plus long à peindre tout ça.

Je pourrais faire comme d’habitude, et vous montrer toutes les étapes pour chaque petit tableau. Mais je pense que ça serait superflu. J’ai surtout envie de vous montrer directement à quoi ressemblent les tableaux terminés.

Voici donc le premier. Je l’ai appelé « Le Secret ». Il me servira d’étude pour un prochain grand tableau.

le secret

Le suivant, je l’ai appelé « Le Retour ». Celui-là aussi va me servir pour un futur grand tableau.

le retour

Le dernier s’intitule « Le Mensonge », et il servira aussi pour un futur grand tableau.

le mensonge

Je pense que ces trois petits tableaux sur papier m’ont permis de tester de nouvelles choses que je vais pouvoir réutiliser dans de futures peintures.

N’hésitez pas à me dire si ils vous plaisent !